Les îles Kerkennah: un archipel Méditerranéen
06 juillet 2018

Les îles Kerkennah: un archipel Méditerranéen

Les îles de Kerkennah forment un archipel au sein de la mer Méditerranée, à 20 km des côtes tunisiennes, au large de Sfax. Elles rassemblent environ six îles, dont seules les deux plus grandes sont habitées

6 juillet 2018

Les îles Kerkennah: un archipel Méditerranéen

Les îles Kerkennah

Les îles de Kerkennah forment un archipel au sein de la mer Méditerranée, à 20 km des côtes tunisiennes, au large de Sfax. Elles rassemblent environ six îles, dont seules les deux plus grandes sont habitées: Gharbi à l’Ouest, appelée aussi Mellita, du nom de son unique village et Chergui à l’Est, la grande Kerkennah. Ces deux îles sont reliées par une voie de 600 mètres de long qui existait déjà à l’époque romaine. Une large route traverse l’archipel, déroulant ses 35 km de Sidi Youssef à l’Ouest à El Attaya à l’Est. Elle traverse Melitta, pour ensuite arriver sur Chergui, forte quant-à-elle d’une quinzaine de villages parmi lesquels Remla, capitale et centre administratif de Kerkennah. L’ensemble de ces villages regroupent environ 14 400 habitants (recensement 2004), chiffre décuplé en période estivale, par le retour des émigrés revenant de Tunisie continentale, de France ou d’Italie.

Des conditions géographiques particulières

L’archipel ne présente que peu de relief avec une altitude maximale mesurée à 13 mètres. Il est soumis à un climat relativement sec avec moins de 200 mm de précipitations par an et ses sols sont fréquemment salins notamment au sein des lagunes – sebkhas – qui émaillent le territoire.
Les palmiers, arbres typiques des îles de Kerkennah, parviennent néanmoins à s’imposer au sein du paysage, malgré la pauvreté et la salinité des sols.
Si, de ce fait, la qualité des fruits est médiocre et réduit leur consommation essentiellement à l’alimentation du bétail, le palmier est également utilisé pour son tronc et ses palmes, dans la fabrication de matériel de pêche.